Elle S'appelait Leslie ...

Publié le 19 Octobre 2018

 

Elle s'appelait Leslie et s'est invitée chez nous samedi soir vers 23h alors que nous terminions tranquillement un repas avec des amis

Elle n'a pas toqué, non, elle a "frappé" comme on dit en Belgique

Mais pas à la porte, elle a plutôt commencé par frapper sur la table et les chaises de la terrasse que j'avais pourtant rassemblées contre le mur, elle les a envoyées valser 4m plus loin

 

 

Puis Leslie s'en est prise violemment aux fenêtres ... tellement fort que nous avons fermé les volets en espérant ne plus l'entendre !! 

C'était peine perdue car en moins de 30 minutes elle avait mis à terre plusieurs pylônes électriques, nous laissant dans le noir le plus complet (heureusement à l'approche d'Halloween j'avais des bougies à portée de main) et surtout dans l'impossibilité de fermer le seul volet électrique de la maison ...
 

cliquer sur les photos pour agrandircliquer sur les photos pour agrandir

cliquer sur les photos pour agrandir

Un moment nous avons cru que Leslie allait entrer par cette porte fenêtre non protégée qui bougeait dangereusement et semblait si fragile mais elle a préféré faire irruption par une lucarne de l'escalier menant à la seule chambre de l'étage

Après avoir éclaté la lucarne en verre elle a explosé la toiture de la chambre dans un vacarme assourdissant en laissant entrer les débris derrière elle

Elle S'appelait Leslie ...Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...Elle S'appelait Leslie ...

Dans la nuit noire nous ne savions pas ce qu'elle préparait à l'extérieur mais nous l'entendions ... souffler, casser, cogner, emporter ce qu'elle voulait sur son passage !

Pendant près d'une heure nous n'avions rien d'autre à faire qu'attendre ... attendre et espérer, espérer qu'elle nous épargne un minimum, espérer qu'elle passe vite sans faire trop de dégâts

Vers minuit 30 nos amis ont profité d'une petite accalmie pour rejoindre leur habitation non sans soucis car sur leur route: des arbres cassés, déracinés, des morceaux de toiture, des voitures retournées, des barques au milieu de la rue et surtout ce vent, tournoyant sournoisement dans tous les sens !!

Ces images prises la nuit du 13 octobre et la journée du 14 ne laissent aucun doute sur l'activité de Leslie ...

Il m'a été difficile de m'endormir, sachant que nos amis pouvaient être en danger et sans réseau téléphonique pour les joindre, sachant qu'une partie du toit était envolée et ne sachant pas quels autres dégâts Leslie avait causé, affolée par les rafales de vent pouvant à tout moment emporter la porte vitrée créant ainsi un énorme courant d'air avec la lucarne cassée et laissant présager le pire pour l'intérieur de la maison, mon coeur battait encore à toute vitesse près d'une heure plus tard ... mon seul réconfort dans la nuit noir et ce vacarme: pouvoir échanger quelques sms (texto) avec ma fille en Belgique pour la rassurer grâce à mon abonnement de téléphone belge qui lui était encore utilisable 

Finalement, épuisée et apeurée j'ai fermé l'oeil vers 3h pour me réveiller 2h30 plus tard, le noir était encore total et le vent s'était calmé même si ça soufflait encore, j'attendais le lever du jour pour sortir .... et là le choc !!

Des débris partout, le hamac en morceaux au bout de la cour, la toiture envolée mais aussi les corniches et une poutre de près de 3m comme piquée dans le toit de la salle à manger, des tuiles cassées et/ou soulevées un peu partout ...

 

Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...

  Je traversais la cour avec effroi quand je me suis aperçue qu'une autre partie d'un toit était partie et la corniche carrément trouée, le jacuzzi déchiré et l'armature avec nos beaux kiwis carrément détruite emportant avec elle une partie du mur de soutien, même les plaques de lambris clouées sur des plaques en bois afin de protéger la chaudière avait disparu !!

 

Elle S'appelait Leslie ...Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...Elle S'appelait Leslie ...

Plus loin dans le jardin, l'abricotier fendu en 2, un prunier déraciné et un pommier cassé dont le tronc avait été projeté 6m plus loin, des branches des citronniers et orangers brisées, le nectarinier à terre etc le réveil et le retour à la réalité fût brutal ... y compris pour mon mari qui se réveillera un peu plus tard et découvrira ce paysage apocalyptique

Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...

Un des traits de caractère les plus marquants des portugais c'est la solidarité !! 

En plein coeur de la tempête et malgré des vents pouvant atteindre 176km/h, les agriculteurs s'occupaient des branches et arbres cassés ou couchés sur les voies de circulation pour les dégager (nos amis partis dans la nuit ont été aidé par un tracteur qui leur a dégagé la route jusqu'à la nationale la plus proche) le matin les habitants du village s'afféraient pour nettoyer rues et trottoirs du moindre débris ... dès le lendemain les jeunes de Figueira se sont proposés pour nettoyer les rues puisque leur école était fermée

Idem de notre coté, des amis sont venus dès le dimanche matin nous aider à évacuer les débris et replacer les tuiles soulevées ou manquantes / couvrir le toit envolé, un habitant du village, pompier en congé, s'est proposé pour donner son aide à plusieurs habitants, notre voisin dont le mur du jardin et une partie du toit de son garage avaient été emportés a replacé quelques une de nos tuiles alors qu'il était lui même sur son toit juste à coté du nôtre etc ... 

Mais à ce moment là, nous ne nous doutions pas qu'en fait nous avions été des privilégiés par rapport à d'autres et j'ai découvert des photos terribles par la suite
 

Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...

Bizarrement les seules choses qui n'ont pratiquement pas été touchées ce sont mes tombes toutes légères (frigolite/polystyrène expansé) de la déco d'halloween, seulement 2 ont tourné sur elles même y compris dans un parterre face aux vents, là seul les croisillons au mur ont été cassés ... notre voiture qui était devant la cour et n'a reçu aucun débris malgré les nombreuses projections !

Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...

Nous avons été privés d'électricité jusqu'au mardi 17h (alors qu'à cette heure ci certaines personnes n'en ont toujours pas) d'eau la seule journée de lundi, probablement pour effectuer des réparations sur le réseau et d'internet jusqu'à mercredi tard dans la soirée ... je sais maintenant pourquoi je préfère la cuisine au gaz !

Elle S'appelait Leslie ...

Dans les villes de Cova/gala, que ce soit nos QG en bord de plage ou le camping détruit,  Leirosa ou Figueira da Foz toutes proches les dégâts sont aussi considérables: des maisons éventrées, des barques en plein milieu de la rue, de la tôle froissée ou des containers carrément projetés quelques dizaines de mètres plus loin et du sable partout dans les maisons, voitures etc, certaines écoles ont dû être fermées, le camping municipal est détruit à 30% bref ... tout le monde se souviendra du passage de Leslie et il faudra du temps pour tout réparer et plus de 8200 personnes travaillent d'arrache pieds depuis dimanchemais nous n'oublierons jamais  !!

(cliquez sur le liens pour voir des photos)

Elle S'appelait Leslie ...Elle S'appelait Leslie ...
Elle S'appelait Leslie ...Elle S'appelait Leslie ...

Alors, certes il y a pire ailleurs, et bien pire que chez nous dans notre propre habitation d'ailleurs, on a déclaré que 28 blessés légers et 61 personnes évacuées ... dans l'Aude en France particulièrement où il y a eu plusieurs morts suites aux inondations, on m'a reproché de ne parler que de notre expérience  mais cette Leslie nous l'avons vécue donc c'est naturel que ça nous touche au plus profond de notre être !

Elle s'appelait Leslie, elle est passée dans nos vie le 13 octobre 2018 avant de partir vers l'Espagne ...

Elle était une tempête tropicale qualifiée d'ourgan ou encore de tempête zombie, la plus forte ayant atteint le Portugal depuis 1842 !

Plusieurs avions ont fait des prises de vues des différents quartiers de Figueira da Foz ... IMPRESSIONNANT !! 

Elle S'appelait Leslie ...

 

 

 

Rédigé par Ma Vie au Portugal

Publié dans #Déménager au Portugal, #Figueira da Foz, #La maison

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Mon dieu quelle horreur ..... Mais je sens que vous êtes bien soutenus , alors il y a toujours de l'espoir de vous remonter et de vous remettre très tôt sur pieds .
Gros bisous marseillais d'encouragement .
Renée (mamiekéké).
Répondre
oui oui on a de très bon amis qui nous entourent et nous soutiennent, ils étaient d'ailleurs encore avec nous ce soir ;-)
gros bisous