Demander une Carte d'Invalidité Portugaise en Tant qu'Expatrié, à Quoi ça Sert ?

Publié le 30 Janvier 2020

 

SI vous possédez une carte handicapé en Belgique, vous connaissez les avantages qui y sont liés entre autre (car ne rêvons pas il n'y en a pas beaucoup d'autres contrairement à la France !!) le stationnement gratuit sur les places réservées ou sur des places payantes ... au Portugal cette carte est bien entendu valable également, comme dans toute l'Europe, pour les stationnements mais aussi pour la gratuité ou une réduction de nombreuses visites dans des sites nationaux et certains événements.

 

 

Au Portugal la détention d'une carte d'invalidité donne droit, entre autre, aux parkings gratuits bien entendu mais aussi le passage prioritaire dans les administrations ou aux caisses des supermarchés, la gratuité de certains bâtiments/sites à visiter et à des réductions sur l'électricité et divers services ou événements, et une réduction sur l'impôt unique de circulation pour la voiture "IUC" autrement dit notre bonne vieille taxe de roulage belge sauf que, pour en bénéficier il faut absolument une carte handicapé PORTUGAISE, la belge n'est pas valable car pas reconnue par le gouvernement pour ce genre de ristourne.

Suite à notre visite à l'IMT de Coimbra pour le changement de permis et après qu'un employé nous ait expliqué qu'avec la carte portugaise nous pourrions avoir une réduction sur l'IUC (il ne savait probablement pas que la procédure est différente au Portugal) nous avons entamé les démarches pour procurer à mon mari cette carte portugaise et comme d'habitude je vous raconte "notre expérience" qui nous a pris quand même quelques mois car dans divers groupes d'expatriés au Portugal j'ai lu un jour qu'il suffisait d'aller la demander à la sécu portugaise ... hé bien dans ce cas, si ce monsieur l'a simplement reçue comme ça il doit être handicapé à 250% en Belgique moi j'vous l'dis, vous comprendrez pourquoi dans quelques minutes laugh

Première chose à faire: obtenir un rapport détaillé, signé et daté de moins de 6 mois par votre médecin traitant ou spécialiste en Belgique comprenant:

- le taux d'invalidité clairement indiqué (66% pour mon mari) et la date de début d'incapacité 

- la ou les pathologie(s) qui donne(nt) droit au statut d'invalidité en Belgique (dans son cas le dos)

- les traitements effectués / médicaments pris / divers examens réalisés (morphiniques divers en patch et comprimés quotidiennement, infiltrations 2x/an, anti-inflammatoires, anti dépresseurs et j'en passe)

- et enfin TRES IMPORTANT les conséquences du handicap sur la vie quotidienne du patient (est ce qu'il sait marcher/conduire/travailler/ si la personne a besoin d'aide pour se laver, faire le ménage, les repas etc...)

Deuxième chose à faire: faire traduire le document en portugais et le faire certifier 

Sur le site de l'ambassade de Belgique vous trouverez une liste de traducteurs officiels et en cas de besoin l'ambassade sait faire une signature certifiée pour la somme de 20€, personnellement j'ai contacté plusieurs agences en Belgique d'abord puisque nous y étions à ce moment là et au Portugal ensuite, les tarifs en Belgique variaient entre 99 et 140€ pour une traduction souvent non certifiée et au Portugal pour une traduction certifiée et envoyée sous 8 jours au domicile 49.20€ (dans la plupart des cas la traduction se paie au mot donc le tarif dépend du document, moi j'avais 670 mots) y a pas photo n'est ce pas !!

Je me suis donc adressée directement à cette entreprise qui n'a pas hésité à me contacter plusieurs fois par mail ou téléphone (en anglais) pour me demander des confirmations, des détails etc afin que la traduction soit parfaite.

Troisième chose à faire: prendre rdv au centre de santé spécialisé pour traiter cette demande particulière (selon votre région évidemment, renseignez vous auprès de la sécu ou un hôpital proche) pour nous c'était à Figueira da Foz centre donc pas du tout dans le centre de santé où nous sommes inscrits, là mon mari a été reçu le 19/09 par un médecin qui a fait une première analyse du cas ainsi que des copies de la traduction et des documents originaux, prend les coordonnées NIF / adresse / téléphone etc ... il nous a aussi indiqué qu'il manquait les "conséquences sur la vie quotidienne" ce que je me suis empressée de demander à mon médecin pour pouvoir poursuivre ...

+- 1 mois après nous avons reçu un rdv pour nous rendre à Montemor auprès du conseil des médecins, encore une fois je parle pour la région de Figueira da Foz, dans une grande ville comme Lisbonne tout se fait peut-être au même endroit à vous de vous renseigner ... ou pas  laugh

Quatrième chose à faire: se présenter aux médecins, nous y sommes allés le 6/11 accompagnés d'une amie portugaise afin de faire la traduction (attention certains médecins ne l'acceptent pas !)

C'est LA que les choses se compliquent parce que mon mari a beau être invalide à 66% en Belgique et en incapacité jusqu'en 9999 comme indiqué sur sa carte donc, à vie, les méthodes de calcul ne sont pas du tout identiques ici surtout si, comme lui, vous ne travaillez plus ... vous avez remarqué le nombre de personnes handicapées qui travaillent encore au Portugal ???? Vous savez maintenant pourquoi, ils n'ont pas le choix et pas cette "chance" de pouvoir rester à la maison en touchant un allocation d'invalidité !

Les médecins, au nombre de 3, avaient déjà pris connaissance de son dossier et donné leur pourcentage selon les critères repris dans leurs tableaux ... ils nous ont donné un exemple tout simple: si un pianiste se coupe un doigt il sera fatalement reconnu invalide donc recevra son statut de personne handicapée et ne devra plus travailler MAIS il ne recevra pas la carte de stationnement car son doigt en moins ne l'empêche pas de marcher ... contrairement à la Belgique où vous la recevez directement une fois le % requis obtenu

 

 

Et malgré le fait que mon mari à du mal à se déplacer sans sa canne et une ceinture dorsale en cas de douleurs, parfois même il ne sait pas se déplacer du tout et reste alité quelques jours sous valium/diazepam  et compagnie, les médecins, très compréhensifs, nous ont bien expliqué qu'ils ne contestaient pas le moins du monde ses douleurs ou ses soucis au quotidien mais en prenant compte du fait qu'il ne travaille pas, même en ajoutant l'état de son genou (qui à la base n'est pas compris dans son % d'invalidité en Belgique) et en forçant au maximum il obtiendrait au GRAND MAXIMUM 20% d'invalidité pour son dos, sachant qu'il faut 60% pour obtenir une carte de stationnement tout était dit !!  Par contre, SI il avait encore été actif, il aurait directement été reconnu invalide puisque incapable de travailler mais ce n'était même pas encore garanti qu'il aurait reçu la carte ...  (et je précise qu'il a essayé de continuer à travailler en Belgique car se retrouver "handicapé" à 47 ans alors qu'il adorait son métier a été très difficile à encaisser, son patron lui a trouvé une place au bureau alors qu'il était chef de chantier électricien mais il a dû abandonner au bout de 2 ans car trop souvent absent c'est d'ailleurs pour cette raison que nous nous sommes installés au Portugal, comme expliqué dans cet article)

Bref, un coup dans l'eau si on peut dire, mais si j'avais pris la peine de lire cet article avant je l'aurais deviné et nous n'aurions pas fait toutes ces démarches presque inutiles ... dernier espoir: recevoir une attestation du conseil des médecins précisant qu'il s'est présenté devant eux ce qui permettra peut-être d'avoir une réduction sur l'IUC et encore une fois LOUPE !!!

ATTENTION: pour prétendre à une quelconque réduction il faut d'abord être en ordre d'impôts au Portugal, hé oui en tant que résidents permanents et bénéficiant du RNH nous devons malgré tout déclarer nos revenus et donc pouvoir fournir le décompte des impôts ... nous ne l'avions pas fait donc le 10 décembre nous sommes passés par une comptable qui a rempli notre déclaration commune pour 15€ et nous avons reçu une amende de 37.5€ de retard que nous avons payée afin de recevoir le document disant que nous étions en ordre !

Mi décembre, nous avons reçu le certificat des médecins lui octroyant finalement un pourcentage d'invalidité total de 36% (ils ont compté ces soucis de genoux pour 16% avec alors qu'en Belgique ils n'ont rien à voir dans son invalidité) et  fin décembre le solde des impôts à payer, 0 puisque que nous sommes RNH

Etant rentrés de Belgique dimanche, nous nous sommes donc présentés hier aux finances avec ces 2 documents et une preuve datée et signée du premier passage chez le médecin avant d'aller à la commission (c'est la date d'ouverture du dossier qui compte donc le 19/09/19) la dame allait calculer la réduction quand elle s'est aperçue du taux d'invalidité de 36% et nous a expliqué qu'il fallait un minimum de 60% pour prétendre à une quelconque réduction, tout ça pour rien surprise

 

 

Enfin pas vraiment puisque ça me permet de vous faire un article et puis comme on dit "qui ne tente rien n'a rien" ... en tout cas je comprends pourquoi certains portugais regardent mon mari comme un "traître"quand il sort sa carte d'invalide alors qu'il marche (avec ou sans canne), ses douleurs n'étant pas "visibles" et je comprends aussi pourquoi une dame nous a dit un jour que pour avoir le statut d'handicapé au Portugal il fallait être mourant !!!

Maintenant je peux vous répondre à la question du titre de l'article: A RIEN lolll sauf dans certains cas comme un cancer par exemple où là vous recevez directement un taux d'invalidité de 60% valable 5 ans et renouvelable et donc une carte handicapé et des réductions entre autre sur la taxe voiture mais bon, perso je préfère que mon mari ne passe pas par là et payer l'IUC au complet sachant que c'est quand même la moitié de la Belgique (sauf pour la moto) wink

Si vous avez également effectué cette démarche et que ça s'est passé différemment pour vous n'hésitez pas à me contacter ...

 

 

 

 

Rédigé par Ma vie au Portugal

Publié dans #Bons Plans, #Déménager au Portugal

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article